Coccinelle à sept points (Coccinella septempunctata) (Photo : Vassil)
Coccinelle à deux points (Adalia bipunctata) (Photo : Gilles San Martin)
Perce-Oreille (Forficula auricularia) (Photo : Pudding4brains)

Coccilodge - Gîte à coccinelles & Cie

Usage : Lieu de refuge pour les coccinelles durant l’hiver

Fait remarquable : Les coccinelles dévorent des colonies de pucerons !


39,00 € 39.0 EUR

32,50 €

Ajouter au panier

Gîte à coccinelles - CocciLodge - Dimensions : 30 x 12 x 16cm
Lieu de refuge pour les coccinelles durant l’hiver


Satisfait ou remboursé pendant 30j
Livraison gratuite en France
Achetez-le maintenant, soyez livré dans 2 jours

Fiche Technique

Lieu de fabrication Fonsorbes (31)
Matériaux Bois (pin Douglas du Tarn) et paille (Haute-Garonne)
Dimensions (LxlxH) 30 x 12 x 16 cm
Poids 1,1 Kg
Référence G002
  • Locataires :

Qu’elles soient rouges, jaunes ou noires, les coccinelles sont de formidables prédatrices très utiles à la lutte biologique. Elles sont capables d’avaler jusqu'à 100 pucerons/jr à l’âge adulte et jusqu'à 150 pucerons/jr à l’état larvaire. Les coccinelles pondent leurs œufs à proximité des zones infestées. 5 jours après, les larves voraces passent leurs journées à manger des pucerons et à accumuler de l’énergie pour pouvoir se métamorphoser en ce beau coléoptère que nous connaissons bien. À la fin de l’été, les adultes cherchent un endroit abrité pour hiverner et c’est à ce moment que cet abri à coccinelles entre en jeu!

Ce refuge peut également convenir pour : les forficules ou perce-oreilles (prédateurs nocturnes de cochenilles et pucerons), les gendarmes (super recycleur et prédateurs de pucerons), les  chrysopes (pollinisateurs et prédateurs de cochenilles, psylles, acariens, pucerons...)

  • Descriptif :

Cet abri à coccinelles 100% écologique est fabriqué en France, dans la région Toulousaine. Il est constitué de matériaux naturels non traités (même la paille). Le  pin Douglas utilisé pour sa fabrication est un bois reconnu pour sa durabilité naturelle qui résiste parfaitement aux conditions extérieures. Les parois non poncées améliorent l’accroche des insectes. L’intérieur est rempli de paille pour isoler du froid durant l’hiver. Les petits orifices permettent de favoriser l’occupation par les coccinelles tout en diminuant les entrées d’air. Ces orifices sont également un moyen de limiter l’intrusion de prédateurs.

  • Installation :

Il est conseillé de placer le gîte à coccinelles dans un endroit abrité du vent et assez proche du sol (<150 cm). L’endroit doit être ensoleillé, de préférence exposé au sud. Avoir des fleurs sauvages, des capucines, des rosiers, des orties à quelques mètres créé un petit “réservoir” de pucerons permettant de maintenir une population constante qui va s’installer. Le soleil est vraiment très important, car c'est la chaleur emmagasinée par la paille qui va attirer les insectes la nuit tombée. Cet abris à coccinelles se fixe au mur, sur un piquet, dans un arbuste, sur un balcon et se pose au sol sur ses pieds en bois (fournis avec) sur un promontoire (brique, parpaing, ardoise, tuile...).

  • Entretien :

Le bois va se teinter naturellement avec le temps pour prendre une couleur plus grise, plus naturelle et discrète. Attention, il ne pourrit pas pour autant car le pin Douglas est imputrescible! Aucun entretien n'est nécessaire à l'intérieur du refuge. Ne surtout pas ouvrir le refuge à coccinelles au risque de voir disparaître ses occupants. Le gîte sera habité principalement durant la saison froide pour hiverner et de façon occasionnelle le reste de l'année au moment des averses ou de chute de la température. Une population peu prendre du temps à s'installer, plus le nombre de survivant à l'hiver est important et plus cela va vite!



Notice à télcharger